Bann’Peters

Hommage cuivré à la musique d’Alain Peters

« …Alain avait vraiment quelque chose en plus, il nous dépassait tous.
Il était « dangereux », c’était un génie.
Son cri, son amour, toute sa poésie, nous devons essayer de les transmettre à notre façon… » Danyel Waro
En quintet, BANN’PETERS revisite les compositions d’Alain Peters, musicien d’exception, pour nous en offrir une version cuivrée, sensible et réjouissante.
*Héritier des chants d’esclaves,Le Maloya est avec le Séga l’un des deux genres musicaux majeurs de La Réunion.

 Pour vous donner une idée, écoutez… :
(enregistré par Stéphane Levigneront et masterisé par Propel)

 

… ou regarder… (montage par Chloé Charbonnier)
(indulgence demandée car le son n’est vraiment pas de qualité)

 

2 formules en diffusion  :

7 musiciens : Patrick Charbonnier (trombone), Olivier Germain-Noureux (bugle), Jean-François Charbonnier (soubassophone), Michel Deltruc (percussions), Pascal Futol (percussions), Jean-Denis Marguerite (percussions), Laurent Dalleau (percussion) ou Jérôme Hulin (percussion)  // prévoir 2 ou 3 voyages de l’Ile de la Réunion

5 musiciens : Patrick Charbonnier (trombone), Olivier Germain-Noureux (bugle), Jean-François Charbonnier (soubassophone), Michel Deltruc (percussions), Jérôme Hulin (percussions)

 

________________________________________________________________________________________________________________

Alain Peters (1952 – 1995) :

Grand poète et mélodiste réunionnais, il influence toute une génération de musiciens de l’Ile de la Réunion. Il explore des chemins encore bien peu fréquentés à l’époque, ceux qui mènent à la redécouverte d’un patrimoine musical longtemps laissé en friche, le Maloya*.

* Le Maloya, Héritier des chants d’esclaves, est, avec le Séga, l’un des deux genres musicaux majeurs de La Réunion

 

 

Ce projet sera sous le signe de la rencontre.

Rencontre de l’univers musical du grand poète, compositeur Alain Peters et d’un combo de musiciens aventureux, curieux d’explorer de nouvelles voies d’expression.

Rencontre de cultures avec une section de cuivres pratiquant depuis toujours la musique en toute liberté et hors-norme (côté métropole) et un orchestre de percussions ancré dans une tradition qui a su se réinventer (côté île de la Réunion).

Rencontre avec les publics dans un esprit de partage d’émotions et de plaisir en privilégiant la proximité et la spontanéité.

 

Note d’intention artistique :

Grand poète, Alain Peters était aussi un grand mélodiste et c’est cet aspect de son œuvre qui sera le ferment de la relecture de ses compositions.

Comme nous, Alain était un admirateur des musiques noires américaines, Hendrix en tête, et désireux de libération culturelle.

Pour nous, le free-jazz et le punk-rock ont été un tremplin pour exprimer nos revendications humaines, sociales et politiques. Pour Alain, ce fut la redécouverte du patrimoine musical réunionnais et du Maloya. Toutes ces musiques qui nous habitent prennent leurs racines dans la musique noire, la prééminence des percussions, la polyrythmie, l’improvisation collective et l’utilisation des instruments de manière « africanisante ».

D’Hendrix à Mingus, du Blues au Maloya, nous ferons revivre à notre façon les compositions d’Alain Peters afin d’en souligner la richesse, la singularité et … l’universalité.

D’hommages à mes « héros » (Kirk, Monk, led Zeppelin, Bartok) à la rencontre de musiques traditionnelles (Chorale sud-africaine, Bagad breton, percussions d’eau camerounaises, musique chaabi ou turque…), mon histoire musicale s’est construite sur la re-connaissance de traditions multiples et éclectiques. Plus qu’un exercice de style, il s’est toujours agit d’en étendre, voir d’en rompre les conventions, tout en maintenant l’expressivité et l’authenticité de l’original.

Alain Peters est de ces compositeurs et de ces personnalités d’exception qui me fascinent et me nourrissent par leur art et par leur trajectoire de vie.

Pour ce nouveau tribut, j’ai choisi de m’entourer de musiciens complices de longue date qui ont tous une forte personnalité et une propension à l’aventure :

–   Olivier Germain-Noureux, jeune tubiste et bugliste talentueux, féru des projets de rue qu’il aborde toujours d’une manière singulière.

–   Jean-François Charbonnier, soubassophoniste qui sait asseoir une basse imperturbable et dansante tout style confondu, de la musique Dixiland aux fanfares rock.

–   Michel Deltruc, batteur percussionniste curieux des percussions du monde, du djembé aux tablas, et grand improvisateur.

Ce quartet côté métropole sera complété

– soit d’un trio de percussionnistes réunionnais, audacieux et chevronnés, Pascal Futol, Laurent Dalleau et Jean-Denis Marguerite

– soit par un percussionniste de la Métropole, Jérôme Hulin »

P. Charbonnier

Partenaires :

Pôle Régional des Musiques actuelles de l’Ile de la Réunion
– Théâtres Départementaux de la Réunion

ADAMI 

- SPEDIDAM
Les Ateliers du Jour (Montceau les Mines)
- Commune de Matour (71)

- DRAC Bourgogne
- Conseil Général de Saône et Loire (71)

Dates à venir :

– 18 octobre 2014 : Festival FestiCuivre à Bar-le-Duc

– 5 juin 2015 : La Fraternelle à Besançon

Dates passées :

– 23 Avril : Lycée Saint Paul IV  – à partir de 11h00 (horaire à confirmer) // Ile de la Réunion

– 24 Avril : Lycée Evariste de Parny – 10h30 // Ile de la Réunion

– 25 Avril : Lycée Louis Payen – 10h30 // Ile de la Réunion

– 26 avril : TEAT PLEIN AIR de Saint Gilles – 21h // Ile de la Réunion

– 17 et 18 mai : « en mai pépète lumière fait ce qu’il lui plaît » – 21h //  Mazille (71)

– 7 juin :  Chinon en Jazz // Chinon (37)

– 8 juin : Festival « Les Arts à Gahard » // Gahard (35)