Samedi 26 mai 2018

Samedi 26 mai  :

PRECISION: pépète lumière reste un festival FAMILIAL
Seul le spectacle de MIETTES n’est pas accessible aux – de 6 ans

de 9h à 13h : TANTÔT CORNAC au marché de Cluny

Installé à la terrasse de la Brasserie du Nord, vous pourrez voir le film de Tantôt se créer, image par image… et venir le voir projeté le soir-même à Massilly!


16h : MIETTES – théâtre acrobatique 

De et avec Rémi Luchez sous le regard de Pierre Déaux
(tout public à partir de 6 ans et surtout pas moins.)

crédit philippe_laurençonBDDans miettes le personnage est une sorte de primate. Un homme du début du début de l’homme. Celui-ci s’attache à tendre un fil – obstinément mais tranquillement.
Il construit un pont.
Un pont minuscule, improbable. Si fin qu’il craque à chaque instant lorsqu’il tente la traversée.
Ce pont ne relie rien à rien. Alors à quoi bon ?
C’est du moment présent dont il s’agit. Etre ici. Là. Maintenant. Et de cette tentative absurde, se laisser doucement emporté puis, sûrement, faire le pas et, avec plaisir, sauter dans le vide. Dorénavant tout est possible. ‘Un fil pas vraiment tendu et le début d’une épopée minimaliste durant laquelle Rémi Luchez ne cessera de bousculer en douceur légernotre vision de l’assurance et de l’équilibre.’(La Marseillaise)

Production : compagnie Pré-O-Ccupé-/ Co-productions : Le Manège, scène nationale de Reims ; Le Carré Magique, scène con­ventionnée de Lannion-Trégor ; Open-Arts – Théâtre Le Quai, Angers / Spectacle créé avec le soutien de : Jeunes Talents Cirque Europe 2008 ; Conseil Général des Yvelines ; La Merise-ACT de Trappes ; Créat’Yve, réseau de Théâtres en Yvelines ; le Théâtre de Villepreux ; la Ville de Sainte Tulle ; La Cascade, Maison des arts, du clown et du cirque de Bourg Saint Andéol ; Le Sirque – Pole Cirque de Nexon en Limousin ; La Salamandre de Vitry-le-François.

Plus d’infos : www.assodesclous.fr


17h : KOULIMARO DUO - koras

Avec Dialy Mady Cissoko  et Éric Genevois / Koras

MadyDans ce duo de koras (harpe luth mandingue) le griot sénégalais Dialy Mady Cissoko, accompagné du poly-instrumentiste Eric Genevois nous conte chants et légendes traditionnels mais aussi la réalité quotidienne d’une Afrique contemporaine.
Une invitation à la rêverie autant qu’à la danse.


 18h30 : AKJE JO MIMI - (création Bénin/ France)

Avec Calliste HouannouElie Togbenon /trompettes ; Christophe TakpaEvariste LokossouPatrick Charbonnier /trombones ; Jean-Paul AutinLionel Garcin, Sylvain Vast/ saxophones ; Simon YambodeCyprien AssinouJules Gnanmassou /percussions; Edmond Tossou /tuba ; Etienne Roche ; contrebasse

frederic-farrieu-lgAkpé Jô Mimi pourrait se traduire par « le rassemblement du souffle  ».

Dans un même souffle, un même élan généreux, la réunion de 2 familles musicales rodées dans la rue qui abolit toutes les frontières en interprétant des compositions originales inspirées d’une Afrique fantasmagorique.


19h30 : Le REPAS de pépète lumière (Miam!)

Menu 12€ et 8€ pour les – de 10 ans ;
Réservation vivement conseillée au 06 29 88 14 87 ou par mail : pepetelumiere@gmail.com


21h : URS GRAF CONSORT (création)

Avec Prune Bécheau / clavier, violon, voix ; Adrien Bardi Bienenstock / voix, vielle à trou, basse ; Simon Sieger / accordéon, trombone à piston ; Mathias Pontévia / batterie horizontale

PhotoUrsGraf

À l’écoute aussi bien de Lucio Battisti que de Cassiber et du Portsmouth Symphonia ou encore de Polly Bradfield, Mina Mazzini, Jean Dubuffet et Roberto de Simone, Patty Waters et Kazimierz Meto, Urs Graf consort ne fait aucun choix et fleurit son édicule avec quiétude et brutalité. Prête-nom d’un ensemble à formation variable en genres, nombre et membres, basé autour d’un répertoire sous licence libre fondé par Prune Bécheau, Adrien Bardi Bienenstock et Gwladys Lecuff, UGC cherche en pratique des points de dialogue entre musique à transmission orale, écrite et improvisée.

Au programme, pour le festival Pépète Lumière : pandeiro, rebolo, putipù, trombone à pistons, accordéon chromatique, batterie horizontale, hyper-violon baroque, synthétiseur, latin de cuisine, proverbe danois, basses électriques, langues de belle-mère et le reste seront joués par Simon Sieger, Mathias Pontévia, Prune Bécheau et Adrien Bardi Bienenstock.

Plus d’infos  : einsteinonthebeach.net


22h30 : TANTÔT CORNAC // Second round 

"©damien lachas / datofz.org"Performance en stop motion dans l’espace public suivie d’une projection ciné-bruitée

«  On ne sait pas où il va, on ne sait pas d’où il vient, on ne sait pas ce qu’il veut, mais c’est justement ça qui nous intéresse ».

Tantôt est une marionnette de taille humaine qui vit plus lentement que les humains. Sa mouvance est quasi invisible à l’œil nu. Son quotidien est fait d’aventures buissonnières qui se déroulent dans les lieux publics. Accompagné d’une équipe de cinéastes partout où il se déplace, il est chaque jour le personnage principal de films d’animation.

Ayant une temporalité plus proche du végétal que de l’homme, Tantôt s’aperçoit des détails qui nous échappent. Il évolue ainsi toute une journée à son propre rythme prenant le temps de l’observation et de la rencontre. Un regard porté sur nos villes par un activiste contemplatif qui nous enjoint de prendre le temps, de prendre son temps.

Chaque soir, pour la projection de la minute de Tantôt, un bruiteur cinéma crée en direct l’environnement sonore. Par accumulation de couches sonores à l’aide d’objets du quotidien et du public, il amènera sous nos ouïes grandes ouvertes une nouvelle dimension à l’image.

Avec Eric Bézy /metteur en scène et marionnettiste ; Elias Vervecken / fameux bruiteur ; Jean Benoît Nison / harangueurs de foules ; Chloé Vancutsem / opératrice de choc

Plus d’infos : www.tantot.net ou en regardant : https://vimeo.com/237319754


23h : « SUR L’ALLEE… » //  défilé des costumes de TEZZER (création)

Avec Tezzer / création costumes, Pascale Gilles / chorégraphie, Vincent Duc / son, Benoit Carpentier / atelier de création avec les enfants de Massilly + des figurants de choix!

PhotoTezzer1Les masques et les parures des ambassadeurs des Côtes de Coromandel sont de sortie pour leur défilé nocturne annuel. Soyez les dignes invités de ce mystérieux protocole contemplatif sous la conduite de Tezzer.

NB : A chacune des éditions de pépète lumière (9 déjà!), TEZZER a crée un costume différent, taillé sur mesure et porté par lui-même.

Pour cette 9ème édition, l’équipe de pépète lumière lui a proposé de mettre en scène un défilé de mode avec l’ensemble de ses costumes.

Dans les galeries photos retraçant chaque édition (ICI), vous pourrez y croiser quelques unes de ces merveilles, fabriquées avec des matériaux un peu particuliers (sachets de thé, lingerie DIM, Préservatifs…)


00h : SPECTRODROME (création)

Avec Chris Auger , Xavier Quérel / projecteurs cinéma, lumière ; Christophe Cardoen / lumière, dispositif cinétique ; Lionel Marchetti / synthétiseurs ; Jérôme Noetinger / dispositif électroacoustique

Pénétrer dans une matière visuelle et sonore en mouvement, un fourmillement d’ombres chimiques, argentiques, électriques
Se laisser transporter et traverser par de telles vibrations
Passer, quoiqu’il en coûte.

Plus d’infos metamkine.free.fr


1h : DJ EL SELECTOR ANDALUZ

Avec Yan Beigbeder

Petit déjà……

BLACK-ANDALUZDepuis tout petit, j’ai développé une curiosité pour la musique, j’ai copié des centaines de K7 avec tout ce qui me passait sous la main, pour m’instruire, c’était presque pathologique… J’ai constaté que je retenais la musique facilement, il suffisait que j’écoute le disque pour qu’il soit gravé dans ma mémoire. Aujourd’hui j’ai encore la chance d’avoir cette faculté. Si je remonte aussi loin, c’est pour comprendre moi-même pourquoi je tiens tant à ce terme de Selector, et pourquoi est-il andalou ?
Un dj pour moi fabrique de la musique avec des sources rythmiques et sonores qu’il enchevêtre et travaille en direct, il crée ainsi une longue plage, plutôt dévolu à la danse, dans sa forme transcendantale, depuis tout cela à évolué, mais je ne vais pas rentrer dans l’histoire. Je m’inspire plus des Selectors jamaïcains, qui posaient leur soundsystem dans la rue et enchaînaient ce qu’ils appelaient «des galettes», des nouveautés des labels de l’île. Le style était (et est toujours) essentiellement «reggae»… le mien est plus éclectique. Je tiens à garder la curiosité de mon enfance, et la possibilité de passer d’un style à un autre, avec la plus grande radicalité. Pour cela j’ai stocké et sélectionné des milliers de pièces ou morceaux de musique. D’où le Selector !
L’andalou, vient de cette époque œcuménique, celle d’Avéroès, ou tout le monde vivait ensemble avec ses différences, notamment à Cordoue. De plus j’ai quelque origines là-bas, et je crois que je suis très fier de cela, au point de l’afficher résolument !! D’où El Andaluz! Et là où les deux fonctionnent ensemble, ce serait à l’endroit de ma pratique, je m’installe dans un lieu, avant de jouer en général je bois un verre et je bavarde pour sentir les gens, leurs différences, je commence à sélectionner dans ma tête le chemin que je veux prendre et l’histoire que je veux raconter et puis vient le moment de commencer, et là c’est la vie ! Avec ses danses, ses ruptures, ses blancs, ses colères, ses découvertes, ses déceptions… et son hasard, voilà ce que je cherche quand je passe de la musique

Plus d’infos : einsteinonthebeach.net