NIPI

création pour 3 trombonistes et 2 percussionnistes d’eau (tradition du Cameroun)

En image : cliquez ici pour voir le montage vidéo

 

Bomonstre est un trio de trombones se plaisant à faire écouter les sites naturels qu’il investit.

Mekutuk est un duo qui perpétue une tradition camerounaise de percussions aquatiques.

NIPI est la conjonction de l’air et de l’eau en une rencontre tantôt festive ou méditative, tantôt sauvage ou sensuelle.

Chaque performance de NIPI invente son propre déroulement en s’inspirant du site qui l’accueille pour offrir et partager un moment de poésie sonore unique.

 

 

Pourquoi NIPI

Durant l’année 2010, le groupe BOMONSTRE constitué de quatre trombonistes « tout terrain » a fait sonner au cours de ballades sonores marquantes des sites naturels répertoriés du Haut-Jura. Un triple Compact disque témoigne de la richesse de cette aventure.

Au fil des saisons, les trombones se sont joués à s’harmoniser avec les différentes acoustiques des sites (échos des combes, grottes réverbèrentes, sous-bois feutrés…), avec les éléments climatiques saisonniers (pluies et bourrasques, craquements des lacs gelés…), avec les manifestations sonores tantôt animales (insectes tonitruants, l’éveil des oiseaux, le chant  nocturne des grenouilles, le tintements aléatoires des clarines…), tantôt humaines (utilisation d’outils traditionnels, ébats aquatiques estivaux…).

BOMONSTRE a choisi d’improviser librement ces rencontres au cours de ces moments uniques et fortuits, l’improvisation étant une forme ouverte jouant de tout élément extérieur hasardeux.

Le plaisir éprouvé lors de ce périple à jouer pleinement de nos trombones hors les murs motive le groupe pour en prolonger l’expérience au travers d’un autre projet original et aventureux.

Pour ce nouvel opus, nous choisissons de nous associer à une autre compagnie, MEKUTUK.

MEKUTUK est à l’eau ce que nous sommes à l’air…

Les 2 percussionnistes utilisent la technique MEKUTUK pour faire « chanter » l’eau dans laquelle elles sont immergées. Aucun instrument n’est nécessaire.

Tantôt les mains caressent l’eau, la fouillent, la frappent ou la ramassent.

Les combinaisons de sons engendrés créent un rythme …Mekutuk.

La belle simplicité de cette pratique de percussions aquatiques et la justesse de son rapport à l’environnement naturel nous convient à inventer une forme inédite.

Trois trombonistes sur les berges ou tout autre espace de surface (péniche, bateau, îlot…) accompagnent les rythmiques traditionnelles des deux percussionnistes immergées jusqu’à la taille qui frappent à main nues la « peau » de l’eau.

La musique qui en résulte se veut festive, sauvage, répétitive (tambouriner l’eau, attaquer l’air) mais aussi méditative, sensuelle, minimaliste (insuffler l’air, effleurer l’eau).

Les trombones, instruments « amphibies » de circonstance peuvent rejoindre l’aquatique pour des sons soufflés/bullés.

Selon les circonstances et les besoins, le choix d’une sonorisation sera adopté. Mieux fondre ces échanges musicaux dans une source unique sera alors la priorité de ce choix.

Ce projet s’adresse à tout public curieux d’expériences innovantes ancrées dans les traditions africaines (cette pratique de percussion aquatique nous vient du Cameroun) autant que dans la recherche d’une identité musicale contemporaine ouverte sur l’improvisation. Ceci sans préjugés, les trombones pourront sonner comme des trompes « ango » centrafricaines et les percussions comme une évocation de musique électro-acoustique.

Cette rencontre s’inspirera des sites naturels qui l’accueilleront en en faisant des moments uniques et précieux. Chaque performance s’inventera son propre déroulement. Les trombones pourront aller quérir le public à son lieu de rendez-vous et l’acheminer en musique vers un final aquatique.

L’aurore ou le crépuscule pourront être des heures appropriées à ces moments de poésie sonore.

Une nouvelle perspective pour partir à la Recherche d’un Folklore Imaginaire.

Equipe artistique et technique en création et en tournée :

(détails en annexe)

–          BOMONSTRE (3 trombones)

–          MEKUTUK (2 percussions d’eau)

–          TECHNIQUE : à définir si nécessaire selon les lieux, la jauge et l’heure de jeu

  • Stephane Levigneront (sonorisation)

Eléments artistiques complémentaires :

Pour en savoir plus…

Pour BOMONSTRE :

–          www.arfi.org

Pour MEKUTUK :

–          http://tvbruits.org/spip.php?article1649


  • Une production de pépète lumière avec a complicité de l’association Booloosaï et de l’ARFI de Lyon
  • Coproduction du Festival de L’Oh !/ Conseil Général du Val-de-Marne
  • Avec le financement de la DRAC Bourgogne,  du Conseil Régional de Bourgogne et du Conseil Général de Saône et Loire. Avec le soutien du Festival Jazz à Luz, du C2 à Torcy, du Petit Faucheux à Tours, et du Communauté Urbaine du Grand Nancy.