JEROME HULIN,

Percussionniste

Formation :

– 1980 à 1985 : Conservatoire d’Avignon. Etudie parallèlement les percussions africaines. De 91 à 98 se forme continuellement en stages auprès des Maîtres africains de passage en Europe. En Novembre 98 il suit une formation musicale d’un mois à Bouaké en Côte d’Ivoire auprès du Maître tambour : SOUNGALO COULIBALY.
– Janvier 2000 : formation à BAMAKO (Mali) avec SEGA SIDIBE .
– Depuis septembre 2000 Formation avec AMARA KANTE (Guinée).

Musique :

– 1987 : Anime divers stages de dans africaine en Allemagne et en France.
– 1988 : Membre de « Toubab », duo de percussions : concerts régionaux, Concours de la Défense, quelques 1ères parties (Henri Texier, Harris Sokal).
– 1989 : Membre de Black Idea’s, (World Music).
– Depuis 1990 : Divers concerts avec des groupes régionaux : Carcara (Brésil), Pascal Parisot et les Indisponibles (chanson Française) Kalilembé (percussions africaines), etc…
– Mai 1996 rejoint Chass’Spleen.
– 1997 Participe à l’octet KOALA Percussions Ensemble
– 1998 Musicien de Guarana et de Farafi percussions mandingues.
– En 1999 concert avec Kilimandjaro Blues Band, création « La nuit du feu » à Vannes le Châtel avec Tumkatak percussions urbaines, ouverture des élections européennes à Cologne avec Les Elastonautes et TUMKATAK et membre du trio de Bossa Nova « Que Bossa ».
– De novembre à décembre 1999 20 spectacles avec Kalimba.
– Mars 2000 avec Kilimandjaro Blues Band tournée au Burkina Faso et concert dans la cadre du Festival des Musiques métissées 2000 et 2001 concert avec Guarana (musique brésilienne) et Farafi (Afrique) – percussionniste dans « Africa Sanctus » (opéra pour chœur, bande et percussions) de David Fanshaw à la salle Poirel de Nancy – création de « Instrumentarium » avec Jacques et Odile Tellitocci (improvisation sur matériel de récupération – création de la musique pour Parole de pays.
– En 2001 avec Michel Deltruc, Charlie Davot, et Jacques Tellitocci, il crée le groupe 4 percussions pour répondre à la commande d’une œuvre par le label EMD (Les Etonnants Messieurs Durand) qui sera créée dans le cadre du programme JazzForum à Nancy (Forum-Irts) et à Metz (Caveau des Trinitaires) en mai 2002.